expositions

5/9 au 26/11

la vie en résidence

Expo collective

Depuis 2004, des centaines d’artistes ont pris possession des espaces de Latitude 50. Si ils consacrent la majeure partie de leur temps au travail de création, les artistes vivent aussi un quotidien, un peu à part pendant leur résidence à Latitude 50. Ce travail et cette vie, nous leur demandons de l’immortaliser pour laisser une trace de leur passage. Avec cette exposition, découvrez, vous aussi, la face cachée de la vie en résidence à Latitude 50.

30/11 au 28/1

Victor B.

Expo collective

Quelques instantanés pour célébrer les 25 ans de Victor B. Si la Compagnie s’est toujours souciée de s’inscrire dans une démarche de recherche, elle s’est aussi toujours souciée de toucher le public le plus large et le plus varié possible, postulant que l’originalité de sa démarche, sa dimension visuelle et dynamique, étaient susceptibles de rassembler des publics a priori très différents, voire d’attirer de nouveaux publics et notamment des publics habituellement non-intéressés.   C’est ce qui est en jeu aussi dans les spectacles qui se jouent hors théâtres et qui vont, physiquement, à la rencontre des publics.

1/2 au 1/4

vues de l’intérieur

Expo collective

Au printemps 2018, Latitude 50 accueillait Sandra Diris au sein de son équipe, une stagiaire originaire de la communauté flamande.  Elle a illustré son travail en capturant  des instants de vie, de travail et de nature autour de Latitude 50. Nous en profitons pour exposer à notre tour, le regard de l’équipe sur la vie du lieu. Ce croisement de vues rend compte de l’ambiance particulière de Latitude 50 et de Grand-Marchin.

5/4 au 20/5

tu es poètes

Timotéo Sergoï

Tu es poète ! s’affiche partout en petit, en grand, en stickers, en affiches linogravées. Voici la poésie descendue dans la rue. Car il ne s’agit plus de la laisser s’endormir au creux des livres trop peu souvent ouverts, ou entre les mains des littérateurs spécialistes. La poésie est publique, c’est une femme souriante, un éclat de verre dans l’œil ou un crachat vers le ciel et les calendriers. La deuxième personne, singulier ou pluriel, est là pour nous interpeller. Les phrases sont taillées au ciseau à bois; bois de mûres, bien entendu.

24/5 au 2/9

Esperluette

Alizée Warnier

Esperluette ou la création et la présentation d’un spectacle issu de la rencontre entre de jeunes circassiens et des adultes porteurs de handicap de l’Ecole de Cirque de Marchin. Six jeunes des ateliers extrascolaires et six adultes des ateliers handicirque se rencontrent autour de leur intérêt commun pour le cirque pendant toute une saison. Ensemble, ils ont créé en mai 2018 un spectacle unique où chaque singularité est mise en valeur.

Toute cette saison

FLORilège de saisons

Denis et Christelle Grégoire

Un bout de mur du Bistro toute la saison, cette petite surface que l’on reçoit pour faire écho avec les futurs spectacles, … alors on en profite pour ressortir quelques photos qui retracent les moments forts de Latitude 50.

photographes associés

Denis Grégoire et Christelle Vanwolleghem

Photographies à la gomme

Associés au projet depuis ses premiers moments, ces deux photographes occupent une place particulière dans l’histoire de Latitude 50.

Nous cherchions un thème photographique et Latitude 50 inaugurait sa première saison. Nous avions l’idée de photographier les spectacles et la rencontre avec le clown Bonaventure Gacon séduit par le projet fut notre point de départ. On ne se rendait pas compte de la difficulté technique des prises de vue mais les rencontres et les liens que l’on a tissés en valaient vraiment la peine. Beaucoup d’autres artistes et compagnies ont suivi toujours curieuses de découvrir la lecture que nous allions faire de leur spectacle, souvenirs éternels.

Nous avons donc développé au fil des années cette technique de photo noir et blanc qui nous a apporté beaucoup de liberté d’interprètation.  C’est la technique de la gomme bichromatée, procédé à l’origine de la photographie et qui se caractérise par ce côté gravure, ces bords peints et ce noir mat, profond et chaud, inégalable.

Voici donc pour votre plus grand plaisir, autant que le nôtre, une sélection, florilège des meilleurs instants offert par les artistes et qui s’enrichira encore et encore au fil des saisons.

Denis Grégoire